Conférence de presse du 10 juillet 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/07/10

Q : Les négociateurs commerciaux chinois et américains ont eu un entretien téléphonique hier et le Ministère chinois du Commerce a déjà publié une brève déclaration. La partie américaine a qualifié cet entretien téléphonique de « constructif ». Est-ce aussi le point de vue de la partie chinoise ?

R : Comme vous l'avez dit, le Ministère chinois du Commerce a publié un communiqué de presse portant sur la conversation téléphonique entre les coordinateurs chinois et américains chargés des négociations commerciales entre les deux pays. Selon le communiqué de presse, les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la mise en œuvre du consensus dégagé par les deux Chefs d'État lors de leur rencontre à Osaka. Je n'ai rien à vous indiquer de plus pour le moment.

Q : Candace Claiborne, ancienne diplomate américaine, a été condamnée à 40 mois de prison pour avoir donné des renseignements américains à la Chine en échange d'argent. Quel est le commentaire de votre Ministère à ce sujet ?

R : Je ne suis pas au courant de ce que vous dites.

Q : Le directeur du Conseil économique national américain de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a déclaré que l'entretien téléphonique entre les deux parties « s'était bien passé », tout en soulignant l'importance de la poursuite des achats de produits agricoles américains par la Chine. La Chine va-t-elle acheter plus de produits agricoles aux États-Unis ?

R : Si je me souviens bien, le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a répondu, la semaine dernière, à une question sur l'achat par la Chine de produits agricoles américains. Le commerce des produits agricoles est un sujet de discussion important entre les deux pays. Les deux parties doivent trouver une solution fondée sur l'égalité et le respect mutuel.

Q : Selon le Financial Times, lors de sa rencontre avec le Président Xi Jinping à Osaka le mois dernier, le Président Trump a promis de diminuer les critiques sur l'amendement de projets de loi à Hong Kong. Quel est le commentaire de la partie chinoise à ce sujet ?

R : Vous avez posé cette question la semaine dernière, n'est-ce pas ?

(Journaliste : Non. Je viens de voir une information à ce sujet.)

Je crois que j'ai répondu à une question similaire la semaine dernière. La partie chinoise a publié un communiqué de presse sur la rencontre des Chefs d'État chinois et américain à Osaka, vous pouvez le consulter. Je n'ai rien de plus à ajouter.

Notre position sur les questions liées à Hong Kong est très claire. Hong Kong est une région administrative spéciale de la République populaire de Chine et ses affaires sont purement des affaires intérieures de la Chine. Aucun gouvernement, organisation ou individu étranger n'a le droit d'y intervenir.

Q : Le directeur du Conseil économique national américain Larry Kudlow a déclaré hier que la Chine et les États-Unis pourraient encore surmonter leurs divergences dans les négociations, mais qu'il n'y a pas de calendrier fixé pour le moment. Cela signifie-t-il que les deux parties ont encore des différends majeurs ? Comment la Chine voit-elle les perspectives des négociations ?

R : Le Ministère chinois du Commerce a déjà publié des informations sur la conversation téléphonique d'hier entre les coordinateurs chinois et américains chargés des négociations économiques et commerciales entre les deux pays. Je n'ai rien de plus à ajouter.

Pour ce qui est des détails et des perspectives des négociations, je vous conseille de vous renseigner auprès du département compétent.

Q : Il a été rapporté que le commandant de la garnison de l'Armée populaire de libération (APL) de la Région administrative spéciale de Hong Kong avait déclaré, lors d'une rencontre avec un responsable américain le mois dernier, que l'APL ne s'immiscerait pas dans les affaires de Hong Kong. Pourquoi la Chine doit-elle s'engager de la sorte auprès d'un responsable américain ?

R : Je ne suis pas au courant de la rencontre que vous avez mentionnée. Vous pouvez vous adresser au Ministère chinois de la Défense nationale si cela vous intéresse.

Suggest To A Friend:   
Print