Li Keqiang et les dirigeants d'institutions économiques internationales majeures tiennent la 5e Table ronde « 1+6 »
2020/11/25

Le soir du 24 novembre 2020, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang a tenu la 5e Table ronde « 1+6 », sous forme de visioconférence à la Résidence des Hôtes d'honneur Diaoyutai de Beijing, avec le Président du Groupe de la Banque mondiale David Malpass, la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Kristalina Georgieva, le Directeur général adjoint de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) Alan Wolff, le Directeur général de l'Organisation internationale du Travail (OIT) Guy Ryder, le Secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) Angel Gurría, et le Président du Conseil de stabilité financière (CSF) Randal Quarles. Autour du thème « Promouvoir la relance et la croissance de l'économie mondiale dans l'après-COVID-19 », ils ont mené des échanges de manière approfondie, notamment sur la situation économique du monde et de la Chine ainsi que la gouvernance économique mondiale dans l'après-COVID-19.

M. Li Keqiang a indiqué que face à l'impact sévère de la pandémie de COVID-19, la Chine avait procédé à une planification générale de la prévention et du contrôle de l'épidémie ainsi que du développement économique, et avait stabilisé l'emploi et les fondamentaux de son économie. L'économie chinoise devrait connaître une croissance positive cette année, ce qui est chèrement acquis.

M. Li a souligné que la relance régulière de l'économie chinoise était due à une série de politiques mises en place par la Chine pour accompagner les entreprises et protéger les acteurs du marché. La protection des acteurs du marché permet de maintenir l'emploi, et l'emploi générera des revenus et dynamisera la consommation pour favoriser la croissance. Nous avons pris des moyens conformément aux règles de l'économie de marché, et canalisé les ressources politiques directement vers les acteurs du marché, surtout en aidant les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et les exploitants et commerçants individuels à surmonter les difficultés. Nous avons réduit davantage les impôts et les droits divers et établi des mécanismes destinés directement aux échelons de base au niveau des villes et districts en vue de bénéficier directement aux entreprises et aux habitants, permettant d'améliorer l'efficacité des politiques macroéconomiques. Nous avons intensifié la régulation anticyclique dans les politiques monétaires et publié de façon innovante des outils politiques financiers dédiés aux entreprises actives dans l'économie réelle. Nous avons renforcé globalement les politiques donnant la priorité à l'emploi et accordé de l'importance à stabiliser et à élargir l'emploi conformément aux lois de l'économie de marché.

La relance régulière de l'économie chinoise s'explique aussi par nos efforts déployés pour faire progresser la réforme et l'ouverture, qui ont stimulé les acteurs du marché et déclenché le dynamisme interne du développement. Nous avons approfondi la réforme visant à promouvoir la décentralisation et la simplification administratives, à concilier le contrôle et le laissez-faire et à optimiser les services publics, et amélioré l'environnement d'affaires, ce qui a permis une démocratisation de la création d'entreprises et de l'innovation. À l'heure actuelle, le nombre des acteurs du marché nouvellement enregistrés chaque jour a dépassé celui de l'année dernière. Face au choc de la COVID-19, des centaines de millions d'acteurs du marché et tous les Chinois ont fait preuve de forte ténacité, constituant le plus énergique soutien aux fondamentaux de l'économie chinoise ainsi que notre plus grande confiance pour faire face aux difficultés et défis.

La relance régulière de l'économie chinoise s'explique aussi par notre énorme marché intérieur. Pour la Chine, une économie majeure, le plus grand avantage réside dans son énorme marché intérieur. Les politiques d'accompagnement des entreprises publiées cette année sont toutes, dans un certain sens, des politiques favorables à la consommation, surtout pour maintenir l'emploi, qui permet de stimuler énergiquement la consommation. Nous ne cherchons jamais délibérément la balance favorable, mais accordons une importance égale à l'importation et à l'exportation. Nous élargissons activement l'importation des produits et des services de qualité, de manière à mieux satisfaire les besoins générés par la montée en gamme des industries et de la consommation.

M. Li a noté que dans la période du 14e Plan quinquennal, nous concentrerons nos efforts à nous développer et à mener à bien nos propres affaires, à continuer d'innover et d'améliorer le macro-contrôle et à maintenir la continuité, l'efficacité et la durabilité des politiques. Nous prendrons la réforme et l'innovation comme dynamisme fondamental pour créer de manière accélérée un environnement d'affaires respectueux des règles du marché, régulé et internationalisé. Nous créerons une nouvelle dynamique de développement où l'élargissement de la demande intérieure et l'ouverture se stimulent mutuellement, rendrons le marché intérieur plus fort, fluidifierons le circuit intérieur, favoriserons une ouverture d'un niveau plus élevé, renforcerons la protection des droits de la propriété intellectuelle, encouragerons une concurrence loyale entre les entreprises à capitaux chinois et étrangers, et attirerons davantage d'investissements étrangers en Chine tout en encourageant les entreprises chinoises à faire leur entrée sur le marché mondial, en vue de meilleurs bénéfices mutuels et gagnant-gagnant.

M. Li a souligné que face aux défis, la communauté internationale devrait y répondre en faisant preuve de solidarité et de coopération. La tendance générale de la mondialisation économique est irréversible, et l'ouverture et la coopération demeurent le courant de notre époque. Les différentes parties doivent défendre le multilatéralisme et le libre-échange et encourager l'amélioration du système de gouvernance économique mondiale. La Chine se félicite de la signature de l'accord du Partenariat économique régional global (RCEP) et entend travailler avec les différentes parties dans un esprit de solidarité pour promouvoir la construction d'une économie mondiale ouverte.

Les dirigeants d'institutions économiques internationales participant à l'événement ont salué les résultats considérables obtenus par la Chine dans la lutte contre la COVID-19. Ils ont indiqué qu'à l'heure actuelle, la Chine reprenait activement ses activités économiques et avait réalisé une relance dynamique de son économie. Elle est la seule économie majeure mondiale à connaître une croissance positive cette année, ce qui fournira du soutien à la relance de l'économie mondiale et redressera la confiance mondiale dans la victoire sur l'épidémie. Les recommandations sur l'élaboration du 14e Plan quinquennal pour le développement économique et social ont planifié le futur développement de la Chine, et favoriseront, avec une politique axée sur le peuple, une croissance plus verte et plus durable à travers l'approfondissement de la réforme et l'élargissement de l'ouverture. Les différentes parties ont apprécié la contribution active de la Chine à la lutte contre la pauvreté, à la réponse au changement climatique ainsi qu'à la promotion de la libéralisation et de la facilitation du commerce et de l'investissement. Elles ont estimé que face au défi de l'épidémie qui s'ajoute à l'impact de l'économie, les différents pays du monde devraient renforcer la coordination en matière de politiques macroéconomiques et faire avancer ensemble la relance de l'économie mondiale dans l'après-COVID-19. Les différentes parties attachent une grande importance à leurs relations et coopération avec la Chine et sont prêtes à approfondir leur coopération dans la finance, l'emploi, la réduction de la pauvreté et la suspension du service de la dette et à soutenir le multilatéralisme, de sorte à promouvoir le développement et la prospérité du monde.

Le Conseiller d'État et Secrétaire général du Conseil des Affaires d'État Xiao Jie, et le Vice-Président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois et Ministre chargé de la Commission nationale du développement et de la réforme He Lifeng, étaient présents à l'événement.

Suggest To A Friend:   
Print